Groupe INSA
1

S'informer actualités du Groupe

  • 08 Avril 2013
    Actualités

    Le Groupe INSA étudie son développement à l'international

    Le projet de création d'un Institut International Eoro-Méditerranéen de la Technologie INSA international

    La déclaration conjointe relative à l’étude de faisabilité de la création d’un INSA international au Maroc, a été signée le 3 avril entre d’une part Mme Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche français et d’autre part M. Lahcen Daoudi, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres Marocain et M. Jean-Louis Billoët, coordonnateur de la coopération Maroc du groupe INSA. La signature a eu lieu au Palais royal de Casablanca en présence de Sa Majesté le Roi Mohamed VI et du Président de la République François Hollande.
     
    L’étude doit définir la faisabilité, avant le 30 décembre 2013, de la création au Maroc d’un Institut international euro-méditerranéen de la Technologie  (INSA international) soutenue par le groupe INSA en France.
     
    « Le groupe INSA, de par son expérience de coopération internationale, est persuadé que la prochaine étape de son développement à l’étranger passe par la co-construction de projets communs ambitieux avec des partenaires de premier plan situés dans des zones stratégiques géo-économico-politiques. Pour le groupe INSA, Le Maroc,  et plus largement l’espace MENA : Middle East and North Africa,  constitue l’une de ces zones » explique Jean-Louis Billoët, coordinateur du projet pour le Groupe INSA.
     
    L’implication du Groupe au Maroc depuis près de vingt ans lui permet aujourd’hui d’envisager, avec des universités marocaines partenaires (1) de premier plan, une implantation d’un INSA international à multiple vocation :
    • Accueillir des étudiants marocains et des différents pays de la zone MENA et d’Afrique subsaharienne de haut niveau pour lesquels un départ à l’étranger dès la fin de leur scolarité secondaire n’est pas évident sur le plan linguistique et culturel, voire financier.
    • Faciliter des mobilités internationales pour des étudiants français inscrits dans les différents établissements du groupe INSA.
    • Développer des formations originales en ingénierie à fortes dimensions multiculturelles et linguistiques associées à des zones économiques mondialisées.
    • Développer de nouvelles activités de recherche avec ses partenaires intégrant des problématiques technologiques propres à la zone concernée et facilitant des liens économiques avec les entreprises françaises et européennes.
    • Accroître le développement international du groupe.
    • Associer des universités européennes dans des actions de formation de très haut niveau (diplômes de spécialisation et doctorats) avec des universités des pays de la zone concernée.
    Pour ce dernier point, cet institut aura vocation à s’étendre à un centre de hautes études en ingénierie, technologie et management euro-méditerranéen, associant des établissements de la zone euro-méditerranéenne.
     

    (1) Les universités Cadi Ayyad de Marrakech,  Mohammed V - Agdal de Rabat et Moulay-Ismaïl de Meknes constituent le premier cercle d’universités partenaires. D’autres universités devraient rapidement rejoindre le consortium.