Sciences + sens + influence

Nous sommes les 7 INSA du territoire français et l’INSA international Euro-Méditerranée, et avec les écoles partenaires qui nous ont rejoints, nous formons le premier réseau des grandes écoles d’ingénieurs publiques françaises.

Nous ne voyons que des avantages à être davantage.
Davantage en nombre, c’est davantage en force pour faire face aux défis d'avenir.
Ensemble, dans une démarche prospective, avec une ambition collective, plus ouverts, plus réactifs, plus actifs.

L’enjeu d’écoles comme les nôtres est de transmettre l’impératif de développer des solutions pérennes, durables, et justes pour la société.
Nous demander si c’est humainement souhaitable est plus important que de nous demander si c’est techniquement possible.
C’est pourquoi, nous décidons de porter, ensemble, un regard éclairé sur le monde et de choisir notre futur.

C’est ainsi que nous interprétons aujourd’hui les notions d’humanisme et de prospective, fondatrices de notre modèle INSA dont nous sommes les garants et les promoteurs.

Conscience collective.

Découvrir notre univers,
explorer les écoles

INSA, un réseau unique et singulier.
Qui ne se place pas au-dessus des autres.

INSA, un réseau différent et engagé.
Que l’on choisit.

Parce que fondé sur des valeurs qui nous rassemblent.
Parce qu'animé par un esprit pionnier qui nous inspire depuis l’origine et continue à nous guider aujourd’hui.

Préparer son avenir,
choisir ses études

La maison INSA, c'est 80 spécialités.
Ingénieurs, architectes, paysagistes.
Et tellement +.

Des parcours en phase avec notre époque. 
Au plus près des enjeux actuels de notre société.

On vous met sur la voie.

Partager des idées,
rejoindre la communauté

Autour des INSA gravitent des structures originales. Comme autant de petits + qui fondent notre différence.
Pour réinterroger notre modèle de formation. Et pour continuer à le développer aussi.
Une communauté d’acteurs, fervents défenseurs d’une vision, unique en son genre.
Alors on partage avec vous...

Il est des personnes qui, au lieu de chercher à entrer dans une case, s’efforcent de façonner la leur.

Plongez au cœur de l'histoire de nos anciens élèves, où l’authenticité se mêle souvent à l'intention de changer le monde. Découvrez ce que sont devenus ces femmes et ces hommes qui ont en commun d’être des INSA. Des histoires uniques.

pierre dubuc
Pierre Dubuc
INSA Lyon - 2009
À 13 ans, il crée son site internet. À 23 ans, il devient PDG d’entreprise. Et à 28 ans, il est désigné par le magazine Forbes comme l’un des 30 jeunes meilleurs innovateurs, entrepreneurs et dirigeants européens de l’année 2016.
Chloé Francou
Chloé Francou
INSA Strasbourg - 2015
L’architecte engagée : Chloé Francou, prix François Meyer-Levy de l’Académie d’architecture en 2015 ...
Fanette Lermé
Fanette Lermé
INSA Lyon - 2012
Fanette Lermé est ingénieur INSA Lyon GMC 2012. Elle est également titulaire depuis 2013 du mastère spécialisé Directeur Technique du Spectacle Vivant proposé par l'INSA Lyon en partenariat avec l'ENSATT.
Anais Rabary
Anaïs Rabary
INSA Toulouse - 2019
L’INSA et la Section Musique Études m’ont permis de poursuivre en parallèle mes projets musicaux et mes études supérieures dans un domaine scientifique.
Audrey Jacquin et Yann Morel
Audrey Jacquin et Yann Morel
INSA Strasbourg - 2015
Audrey Jacquin et Yann Morel, ingénieurs topographes diplômés en 2015, ont des profils jumeaux : tous deux vainqueurs du prix de l'Association française de topographie 2016, ils ont décroché un CDI dans la droite ligne de leur projet de fin d'études.
Justine Pambet
Justine Pambet
INSA Strasbourg - 2015
À 23 ans, Justine Pambet est chargée de l’industrialisation des chaussures de trail et running chez Salomon à Annecy 
Jules Colin
Jules Colin
INSA Strasbourg - 2012
Jules Colin est ingénieur plasturgiste 2012 de l'INSA Strasbourg Il témoigne de sa passion pour le surf et de son métier d’ingénieur produit chez Tribord
Christophe Ratz
Christophe Ratz
INSA Toulouse - 1996
En Belgique, il y a une microbrasserie dans chaque canton. En France, les bières artisanales sont moins connues, mais le public sait faire la différence"