Le "modèle INSA" constitue le socle des travaux de l’Institut Gaston Berger. Comment définiriez-vous ce modèle ?


Le modèle INSA est avant tout un modèle philosophique d’éducation pensé par Gaston Berger - co-fondateur des INSA - dans les années cinquante mais qui définit toujours l’identité des INSA. Ce modèle s’appuie sur deux piliers fondamentaux : lutter contre la reproduction sociale et porter les valeurs de l’humanisme que sont le développement culturel, intellectuel et moral ainsi que le respect des autres et du bien commun. La force de ce modèle est son caractère évolutif qui lui permet de s’adapter en permanence aux problématiques contemporaines.

Ainsi, face aux profonds bouleversements que nous vivons aujourd’hui, la question de la formation et de la recherche plaçant l’humain au cœur des innovations et des nouvelles technologies prend une dimension exacerbée. Les ingénieurs, architectes, paysagistes-concepteurs et docteurs que nous formons aujourd’hui seront des acteurs majeurs de la transformation de notre monde. Comme le disait Gaston Berger, ils doivent être aptes à penser et à agir dans et pour la société, en considérant les impacts humains, sociaux et environnementaux de la technique qu’ils produisent. Mais ils doivent également exercer davantage leurs responsabilités citoyenne et politique en s’engageant dans la vie de la Cité et dans le débat public.

Comment ce modèle, philosophique, s’est-il mis en œuvre sur le terrain  ?


À la création du premier INSA, cette vision philosophique s’est traduite par une mise en acte totalement innovante à l’époque, qui perdure aujourd’hui et fédère les écoles du Groupe INSA : un recrutement sans concours et multicritères, des écoles implantées en province, une vie de campus offrant un environnement multiculturel et pluridisciplinaire, permettant le développement personnel de chacune et chacun.

Le modèle INSA se distingue également par un engagement fort en faveur de la diversité sous toutes ses formes (mixité femmes/hommes, diversité académique, sociale, territoriale, culturelle, handicap, etc.). Au-delà d’un enjeu de justice sociale relevant de la responsabilité de toute école publique de la République, faire coexister toutes les diversités au sein d’une même communauté apprenante, à l’image de la société, est considéré comme une véritable source de créativité et de richesse pour tout notre écosystème. C’est un pilier essentiel du modèle d’éducation humaniste INSA.

Avant de devenir une structure portée par le Groupe INSA, l’Institut a d’abord vu le jour à Lyon. Dans quel contexte ?
 

En effet dès 2009, l’INSA Lyon a souhaité créer une structure qui était tout à fait novatrice et originale dans le paysage de l’enseignement supérieur, avec pour mission de porter la politique d’ouverture sociale de l’école. Cette entité, dénommée à l’origine Centre Diversité et Réussite, est devenue Institut Gaston Berger en 2015. Grâce notamment à la Fondation INSA Lyon et au soutien très important de ses entreprises mécènes, l’IGB Lyon s’est développé et a créé son Observatoire social dès 2016. Fort de cette expertise acquise durant plus de dix ans, l’IGB Lyon a été mobilisé par le Groupe INSA pour accompagner et piloter la création d’un IGB au niveau du Groupe en 2018.

Quelles sont aujourd’hui les missions portées par l’Institut Gaston Berger au niveau du Groupe ?
 

Notre mission principale est de renforcer l’identité du Groupe INSA autour de son modèle fondateur dans ses dimensions sociale et intellectuelle, en cohérence avec les orientations stratégiques du Groupe. L’IGB s’est emparé de la question de la transformation sociale des INSA, avec pour objectif de renouer pleinement avec son ambition originelle d’ouverture sociale. Promouvoir et favoriser l’inclusion des diversités au sein des écoles du Groupe constitue actuellement le champ d’actions majeur de l’Institut Gaston Berger. Dans une démarche de veille et de prospective, l'institut développe depuis 2019 un Observatoire social qui a vocation à nourrir la politique du Groupe en conduisant des recherches-actions et en produisant des données qualitatives et quantitatives agrégées au niveau du Groupe. 

Tout à la fois think and do tank et centre de ressources et d’expertises, l’IGB a également un rôle beaucoup plus opérationnel qui consiste à élaborer des stratégies d’actions et à concevoir et piloter des programmes nationaux qui se déclinent sur les territoires des différents INSA. Pour ce faire, depuis trois ans, l’IGB accompagne la création et le développement d’un Centre Gaston Berger dans chaque INSA, ces centres constituant les relais et opérateurs territoriaux indispensables au déploiement des programmes nationaux.

L’IGB vise également à la diffusion d’une culture et d’une méthode prospective dans tous les INSA ainsi qu’à la promotion d’un modèle d’organisation inclusive et participative. Il promeut l’hybridation des sciences, des technologies et des humanités pour nourrir la réflexion et éveiller à une prise de conscience collective des grands enjeux sociétaux.

Les équipes de l’Institut Gaston Berger développent et mettent en œuvre plusieurs programmes, qui facilitent l’inclusion des publics étudiants les plus fragiles. Pouvez-vous présenter quelques exemples ?
 

En 2019, en collaboration avec la Fondation INSA, l’Institut Gaston Berger a mis en place un dispositif de bourses d’accueil pour les élèves boursiers de lycée, admis en première année dans l’un des sept INSA en France. À chaque rentrée scolaire, cette aide financière bénéficie à environ 200 élèves et permet de faciliter leur installation sur les campus. Ce dispositif est financé grâce au soutien des entreprises mécènes de la Fondation INSA.

L'IGB propose également un accompagnement spécifique aux élèves issus des DROM et admis sous convention diversité dans le Groupe INSA. Très éloignés de leur environnement familial et territorial, ces élèves sont soutenus en amont de la rentrée scolaire et tout au long de leur scolarité de première année afin de favoriser leur adaptation, leur intégration et leur réussite.

L’nstitut a également mis en œuvre à l’échelle du Groupe un programme de formation en ligne qui vise à accompagner les équipes enseignantes à l’amélioration de l’apprentissage interculturel des élèves. Ce programme s’appuie sur des recherches-actions menées à l’INSA Toulouse qui ont conduit à l’élaboration d’un référentiel de compétences interculturelles. Dans le contexte de crise sanitaire ayant perturbé la mobilité internationale des étudiants, obligatoire dans le cadre de leur cursus, ce programme a pris tout son sens et se déploie actuellement dans chaque INSA.

Le Groupe INSA s’est engagé depuis début 2021 dans un travail de réflexion autour de la rénovation de son modèle social, ayant constaté que la diversité sociale des étudiants tendait à s'éroder. Comment l’Institut Gaston Berger accompagne-t-il le groupe dans cette réflexion ?
 

L’Institut, via son Observatoire social, travaille depuis plusieurs mois sur l'élaboration d'un livre blanc "Diversités et Ouverture Sociale".Le premier tome, qui sera publié mi-octobre, montre indéniablement une érosion de la diversité sociale et une surreprésentation croissante des catégories socio-professionnelles très favorisées au sein de nos communautés étudiantes. Il établit un véritable état des lieux de la situation actuelle du Groupe INSA en s’appuyant sur des données quantitatives mais également sur des éléments plus qualitatifs qui recensent les nombreuses actions déjà existantes dans les INSA en faveur de l’inclusion des diversités.

La seconde partie du Livre blanc aura pour objectif d’enclencher une nouvelle dynamique collective. En s’appuyant sur l’analyse des politiques publiques et d’expérimentations faites dans d’autres écoles ainsi que sur des témoignages de professionnels et d’experts de la question, il s’agira de proposer de nouvelles actions innovantes et ambitieuses pour promouvoir et accompagner les diversités et l’ouverture sociale au sein du Groupe INSA. Ces propositions concerneront les actions d’incitation à mener en amont dans les établissements du secondaire, les modalités de recrutement, les actions liées à l’accompagnement, la réussite et l’insertion citoyenne et professionnelle des élèves issus de la diversité.

L’ensemble de ces propositions, qui sera publié au printemps 2022, viendra nourrir en profondeur le travail en cours du Groupe INSA qui vise à élaborer une stratégie d’actions en faveur de la rénovation de son modèle social dans les années qui viennent.

Visitez le site de l'Institut Gaston Berger

Carole Plossu est professeure des universités, diplômée du Département Génie Physique Matériaux (1981) de l'INSA Lyon, Carole Plossu a dirigé le Premier Cycle de Lyon de 2009 à 2015, puis l’Institut Gaston Berger de 2015 à 2020. Elle est Directrice de l'IGB Groupe INSA depuis février 2021.