Objectif

Former des ingénieurs en génie énergétique et aux énergies renouvelables (unique en France).

Les domaines de compétences couvrent la conception, l’implantation et l’optimisation des systèmes de conversion, de transport et de stockage d’énergie en intégrant l’aménagement du territoire et les aspects environnementaux et socio-économiques.

Formation

La formation se déroule en 5 ans après le bac. Les deux premières années ont lieu sur le site de l’INSA Toulouse et les années 3, 4, 5 à Perpignan.

Au sein de Sup’EnR, les élèves ingénieurs cultivent la pluridisciplinarité par la nature très diversifiée des énergies renouvelables. La première année est commune à l’INSA Toulouse, la 2e année, en partie commune au département ICBE, comporte des enseignements dédiés au génie des procédés, à l’énergétique et aux énergies renouvelables.

Le cycle ingénieur est organisé sur la base d’un enseignement initial des fondamentaux du génie énergétique et des procédés, des ressources énergétiques et du développement durable. Les enseignements s’orientent progressivement vers l’éco-conception, le dimensionnement et l’optimisation des systèmes de conversion des énergies renouvelables, en considérant les aspects de sobriété et d’efficacité énergétique, de minimisation des impacts environnementaux, d’hybridation, de management de l’énergie et d’intégration au réseau. Les enseignements technologiques sont complétés par les notions essentielles, d’une part, d’aménagement du territoire, d’intégration urbaine et paysagère et, d’autre part, sur le marché de l’énergie et les modèles économiques associés. La formation, en lien étroit avec les entreprises du secteur de l’énergie, permet à l’élève ingénieur Sup’EnR de pouvoir proposer des solutions énergétiques viables répondant aux enjeux socio-économiques et environnementaux.

Stages industriels

Les périodes de stage ont pour objectifs d’aider l’élève à définir son projet professionnel, de lui permettre d’acquérir une connaissance du monde industriel et de mettre en oeuvre ses compétences techniques.

  • En fin de 1re année : stage ouvrier de 4 semaines minimum pendant l’été avec un rapport de stage écrit et un exposé présenté en 2e année.
  • En fin de 3e année : stage technique ou d’immersion à l’étranger facultatif mais conseillé de 1 à 3 mois.
  • En fin de 4e année : stage obligatoire en France ou à l’étranger de 2 à 3 mois
  • Au second semestre de la 5e année : stage ingénieur obligatoire en France ou à l’étranger de 6 mois.

Inernational

Sup’EnR est naturellement ouverte à l’international. Un minimum de 12 semaines de séjour à l’étranger est imposé au cours du cycle ingénieur. Les élèves ingénieurs profitent des nombreux réseaux des enseignants-chercheurs et des nombreux industriels intervenant au cours de leur formation pour effectuer leur stage à l’étranger ou un semestre dans l’une de nos universités partenaires (Angleterre, Danemark, Pays-Bas, Belgique, Suède, Espagne, Allemagne, Maroc, Burkina Faso, Emirats-Arabes-Unis, Australie, Vietnam, Singapour, Japon, Canada, Mexique, Chili...)

Recherche

La formation délivrée à Sup’EnR bénéficie d’un environnement scientifique de tout premier ordre. Les étudiants ont la possibilité de poursuivre en doctorat à la fin de leur cycle ingénieur. L’école doctorale Energies Environnement de l’Université de Perpignan propose des formations à la recherche dans des domaines scientifiques tels que l’énergie solaire.

Débouchés

Sup’EnR forme des ingénieurs en énergétique et génie des procédés appliqués à l’industrie et aux bâtiments en intégrant une approche globale liée au développement durable :

  • Ingénieur énergéticien
  • Ingénieur thermicien et procédés
  • Ingénieur conception de systèmes EnR
  • Chargé d’études
  • Responsable développement EnR
  • Chef de projets EnR
  • Création d’entreprises avec l’accompagnement de l’incubateur UPVD IN CUBE