Objectifs

La spécialité génie climatique et énergétique a pour objectif de former des ingénieurs, pour le secteur du bâtiment et de l’industrie, capables de concevoir des systèmes climatiques économes en énergie et à faible impact environnemental, d’assurer le suivi de leur réalisation, et d’en piloter la gestion et la maintenance. Ces systèmes permettent la maîtrise de climats artificiels dans les bâtiments à usage d’habitation, tertiaire ou industriel. L’ingénieur diplômé en génie climatique et énergétique est capable de gérer des projets sur les plans techniques, organisationnels, économiques et humains, dans les grands domaines du génie climatique que sont le CVC (Chauffage, Ventilation, Conditionnement d’air), les installations sanitaires, l’énergétique du bâtiment, la production et la distribution d’énergie thermique, frigorifique et électrique décentralisée…

Formation sous statut étudiant

  • Cursus sur 4 ans à l’INSA Strasbourg avec un dernier semestre de spécialisation et d’approfondissement au sein du Comité Scientifique et Technique des Industries Climatiques (COSTIC) en région parisienne.
  • Formation par l’entreprise avec des journées techniques de formation, des visites de site est de salons professionnels.
  • Partenariats fructueux et pérennes avec les entreprises. Ces partenariats se concrétisent pour les étudiants par des parrainages de promotion, des bourses, des tutorats…
  • Obtention, sous conditions, d’un diplôme d’établissement de niveau licence (bachelor en ingénierie) à l’issue de la 3e année
  • Projet de fin d’études (PFE) : travail personnel de 5 à 6 mois sur un thème propose par une entreprise, un organisme ou un laboratoire de recherche travaillant dans le secteur de la climatique ou de l’énergétique.
  • La formation intègre un enseignement commun avec les élèves architectes de l’INSA Strasbourg comportant un projet dont l’objectif est de former les futurs ingénieurs et architectes à une démarche commune de conception ou de rénovation des bâtiments.

Stages industriels

  • Fin de 1re année : 1 stage obligatoire de 4 semaines minimum de découverte de l’entreprise
  • Fin de 3e année : 1 stage obligatoire de 4 semaines minimum en entreprise
  • Fin de 4e année : 1 stage obligatoire de 8 semaines minimum en entreprise.
  • Pendant le 9e semestre :
    • 1 projet de recherche technologique (60 heures réparties sur le semestre)
    • 1 stage obligatoire de 4 semaines, de «suivi de chargé d’affaires» en entreprise d’installation ou d’exploitation.

Architecture

Une formation en architecture est possible sous deux formes de double cursus

  • en six ans après le bac : l’obtention d’un diplôme d’ingénieur en génie climatique et énergétique combiné avec un Bachelor en architecture et ingénierie ;
  • en sept ans après le bac : l’obtention des deux diplômes d’ingénieur et d’architecte de niveau master en trois années après le Bachelor en architecture et ingénierie.

Formations à l'international

  • Séjour obligatoire d’au moins 3 mois à l’étranger.
  • Échanges de nature académique (semestres de formation) grâce au programme ERASMUS+ (Europe) ou BCI (Québec), FITEC (Argentine, Brésil, Mexique) ou à des accords bilatéraux (une cinquantaine de partenariats).
  • Accueil d’enseignants chercheurs étrangers.
  • La spécialité propose deux double-diplômes avec la Fachhochschule Oberosterreich de Wels en Autriche et avec l’ENSA de Tanger au Maroc. L’offre complète de doubles diplômes est disponible sur le site internet de l’Insa, rubrique International.
  • Parcours DeutschInsa expert : site internet de l’INSA Strasbourg - rubrique Formation.

Cycle doctoral, recherche

Possibilité de suivre une formation doctorale en préparant une thèse dans l’équipe Génie civil et Énergétique (GCE) du laboratoire ICube : recherche en énergétique du bâtiment sur les systèmes énergétiques (micro-cogénération, géothermie) et sur les parois innovantes.

Formation sous statut apprenti

Les spécificités de la formation par alternance sont décrites sur www.insa-strasbourg.fr - rubrique Formation

Débouchés

Entreprises d’installation, bureaux d’ingénierie, sociétés d’exploitation et de services énergétiques, constructeurs (R&D, marketing), producteurs et distributeurs d’énergie…