Objectif

La spécialité GM forme en 3 ans des ingénieurs à même d’aborder les problèmes de façon rigoureuse et conceptuelle via des techniques et outils mathématiques ainsi que des compétences en informatique. L’objectif est de former les ingénieurs et leaders de demain à l’innovation, la recherche, la conceptualisation, la modélisation mathématique, l’analyse des modèles et au développement d’outils informatiques pour la simulation numérique. Ces ingénieurs, autonomes et dotés d’une grande adaptabilité, sont formés autour de trois grands domaines :

  • l’intelligence artificielle et aide à la décision (systèmes intelligents, optimisation, contrôle, recherche opérationnelle...),
  • méthodes mathématiques pour la science des données (données massives, apprentissage automatique, approximation de données, imagerie, statistiques...),
  • modélisation et simulations numériques (modélisation déterministe et stochastique, développement de codes de calcul, calcul haute performance, EDP, finance, contrôle, probabilités...).

Le but est d’apporter un bagage mathématique conséquent pour embrasser les applications des mathématiques de notre époque et maîtriser les différentes techniques informatiques afférentes.

Formation

  • Enseignements : modélisation mathématique et simulations numériques, statistiques et recherche opérationnelle, informatique...
  • 55% d’enseignements scientifiques, 20% de projets et 25% d’humanités (communication, langues étrangères, gestion, management...).
  • Dimension internationale : 3 mois minimum de mobilité hors frontières en stage ou en échange académique, possibilité de préparer un double diplôme à l’étranger.
  • Une pédagogie pour développer :
    • le goût du travail en équipe, l’autonomie et le sens des responsabilités via la réalisation de projets pour mettre en pratique les connaissances acquises et approfondir la maîtrise des outils informatiques ;
    • la connaissance de l’entreprise par la mise en place d’une semaine dite d’ouverture favorisant les interactions entre élèves-ingénieurs et industriels/chercheurs, et par l’organisation de conférences/séminaires.

3e et 4e années

Tronc commun.

5e année

  • Choix parmi trois parcours : Intelligence artificielle et aide à la décision, Méthodes mathématiques pour la science des données, Modélisation et simulations numériques ;
  • Réalisation d’un projet académique ;
  • Possibilité d’effectuer la 5e année au sein du master Actuariat de l’Université Paris-Dauphine et d’obtenir le titre d’actuaire ;
  • Possibilité de contrat de professionnalisation en alternance.

Les humanités

25% de la formation, tronc commun et cours en option.
Gestion et sciences humaines : économie de l’entreprise, gestion comptable, gestion de projet, management, marketing, qualité, innovation...
Deux langues vivantes obligatoires (anglais et allemand/espagnol/FLE), préparation au TOEIC, LV3 en option (italien, portugais, chinois).
Activités physiques et sportives.
Filières artistiques (Image, Musique, Théâtre) et filière SHN (sportifs de haut niveau).

Stages industriels

  • Fin de la 3e année : stage « technicien », non obligatoire mais recommandé, de 10 à 12 semaines.
  • Fin de la 4e année : stage de spécialité de 10 à 12 semaines.
  • Dernier semestre de la 5e année : stage « ingénieur » de 21 semaines minimum.

Formations à l'international

  • Une expérience à l’international de 3 mois minimum à l’étranger est obligatoire.
  • Cette expérience peut prendre la forme d’un ou deux semestres d’études dans le cadre de programme d’échange en Europe ou hors Europe. Elle peut aussi se faire dans le cadre d’un stage.

Cycle doctoral, recherche

Possibilité de suivre un Master Recherche en parallèle de la dernière année : choix entre plusieurs Masters dont Mathématiques Fondamentales et Appliquées (MFA-Rouen), Actuariat et Ingénierie Mathématique en Assurance et Finance (AIMAF-Rouen), Sciences et Ingénierie des Données (SID-Rouen), Informatique Théorique et Applications (ITA-Rouen), Sécurité des Systèmes Informatiques (SSI-Rouen)...

Débouchés

Dans toutes les branches de l’économie des grands groupes industriels, PME, PMI, banques, ESN, avec une demande très forte en finance/actuariat, ainsi que dans toute l’industrie du logiciel et des nouvelles technologies.
Dans le domaine de la recherche et du développement avec un large spectre scientifique et des applications transversales : modélisation mathématique et simulations numériques, calcul des variations et théorie des équations aux dérivées partielles avec des applications en imagerie et en trafic routier, théorie du contrôle, approximation, optimisation, bioinformatique, sécurité informatique et cryptographie, sciences des données...