Objectif

Former des ingénieurs capables de gérer les aspects organisationnels, économiques, financiers, humains et techniques de projets pour leur modélisation jusqu’à leur résolution numérique puis leur valorisation. Les connaissances fondamentales en Mathématiques ainsi qu’opérationnelles dans le secteur d’application, les compétences en Informatique et l’expérience de la Recherche, confèrent à ces jeunes ingénieurs une grande adaptabilité, un autonomie et une forte capacité d’innovation indispensables à des situations et entreprise en pleine mutation.

Formation

La formation apporte :

  • Un large spectre de méthodes et techniques en mathématiques appliquées.
  • Une pérennité des fondamentaux et une bonne culture des Sciences de l’Ingénieur.
  • Une solide maîtrise de l’outil informatique.
  • Une bonne connaissance des techniques de gestion et management.

Elle est adossée à deux équipes de recherche de l’Institut de Mathématiques de Toulouse :

  • MIP (Mathématiques pour l’Industrie et la Physique)
  • ESP (Équipe de Statistique et Probabilités).

Orientations

Le premier semestre de 4e année est consacré à une formation générale en mathématiques (analyse numérique, optimisation, probabilités, statistique, signal et informatique). Des cours communs de spécialisation sont dispensés durant les années 4 et 5 comme le calcul haute performance, le modèle linéaire généralisé, l’analyse de sensibilité, la statistique en grande dimension et l’apprentissage profond.

À partir du second semestre et en 5e année, deux options sont proposées par une professionnalisation des contenus :

  • Modélisation Mathématique et Numérique (MMN) : outils de modélisation (EDP, éléments finis, calcul intensif) et simulations numériques mis en œuvre dans différents domaines d’applications industriels ou scientifiques: mécanique des fluides et des structures, propagation d’ondes, contrôle, automatique, assimilation de données, image.
  • Méthodes et Modèles Statistiques (MMS) : outils logiciels et modélisation statistique (linéaires généralisés, durée de vie...) et stochastique (martingales, processus markoviens...) mis en œuvre dans deux domaines d’application au choix :
    • Science des données : Bigdata, apprentissage automatique, fiabilité, risque, planification, biologie, santé publique.
    • Assurance/Finance : Mathématiques de l’actuariat, calcul stochastique en finance.

4e et 5e années

L’apprentissage de la modélisation mathématique est mis en œuvre au cours de projets Recherche / Innovation en liaison avec les laboratoires d’excellence ou les industries de pointe de l’environnement toulousain.

Stages industriels

  • Fin de 4e année : stage d’été obligatoire.
  • En 5e année : stage de fin d’études d’au moins 20 semaines de début février à septembre.

Formations à l'international

L’INSA développe des partenariats privilégiés grâce aux programmes ERASMUS, avec les universités et instituts dans toute l’Europe. L’INSA Toulouse est même depuis décembre 2013, titulaire de la Charte Erasmus pour l’Enseignement 2014-2020.
Par ailleurs, elle a signé des accords bilatéraux et des conventions de partenariat avec des Universités sur tous les continents tels que les programmes d’échange FITEC (Argentine, Brésil, Mexique), CREPUQ (Canada, Quebec), GE4 (Asie, Amérique Latine, Australie et Nouvelle-Zélande).

Cycle doctoral, recherche

Possibilité de suivre un Mastère Recherche en Mathématiques Appliquées. Environ 15% des diplômés de la formation poursuivent en doctorat, la plupart du temps dans le cadre d’un contrat industriel.

Débouchés

Secteurs
Énergie, aéronautique, spatial, automobile, transports, télécommunications, santé, banques et assurances, marketing.

Fonctions
Ingénieurs en mathématiques appliquées en R&D, ingénieur mathématiciens numériciens, data scientists.