Objectif

L’École de la Nature et du Paysage, département de l’INSA Centre Val de Loire, propose un enseignement supérieur dans les domaines de l’urbanisme, de l’aménagement de l’espace et de la conception de paysage, de la gestion du milieu naturel et de l’environnement. À l’issue de la formation, les élèves reçoivent le diplôme d’État de paysagiste ayant grade de Master.

Recrutement

Le concours national commun d’entrée dans le cursus du Diplôme d’État de Paysagiste (DEP) prévoit deux modalités :

  • La voie interne est réservée aux élèves ayant obtenu 120 crédits ECTS à l’issue d’un cycle préparatoire de 2 ans. Elle comprend l’étude des notes reçues pendant les 2 années du cycle préparatoire et un entretien.
  • La voie externe est ouverte aux étudiants ayant déjà un diplôme national de niveau bac+2 et 120 crédits ECTS. Elle comprend des épreuves d’admissibilité (visite de site, épreuve écrite de description du site et épreuve d’expression plastique) et des épreuves d’admission (entretien et épreuve écrite d’anglais).

Formation

Les exercices de projet de paysage sont au coeur du processus d’apprentissage du paysagiste concepteur. Cet apprentissage s’acquiert grâce à la synthèse de tous les enseignements techniques, scientifiques, culturels et plastiques dans la démarche de projet de paysage. Cette démarche se nourrit et s’enrichit tout au long des cinq années de formation par des confrontations à des problématiques de plus en plus complexes couvrant des phases d’analyse et d’élaboration du projet de paysage, mais aussi de développement personnel et de plus en plus autonome de l’élève. La formation s’organise autour des connaissances théoriques et pratiques relevant de la question, très polymorphe, des paysages et d’aptitudes au diagnostic, à la programmation et à la conception propre à la profession de paysagiste.

Stages

Les stages représentent une durée globale cumulée de 12 mois sur les 5 ans de formation (cycle préparatoire + DEP). Durant les deux premières années, ces stages sont dits stages « ouvrier », d’une durée de 8 semaines. Les stages correspondant aux deux premières années du cursus DEP ont des durées de 8 et 10 semaines. L’élève choisit l’ordre qu’il veut, mais ces deux stages doivent s’effectuer du côté de la maîtrise d’oeuvre et du côté de la maîtrise d’ouvrage. Le stage d’insertion professionnelle en 5e année est d’une durée de 12 semaines minimum.

Conventions d’études

Depuis son origine, l’école de la nature et du paysage propose des partenariats à des collectivités qui se posent des questions d’aménagement sur leur territoire. Un atelier de projet se compose d’une trentaine d’élèves, encadrés par deux enseignants de projet de paysage qui ont parfois recours à d’autres enseignants, en fonction de la complexité des sujets à traiter. Grâce à ces partenariats, les élèves sont mis en situation réelle, dans un cadre pédagogique pour bien comprendre les contraintes existantes, face à des élus ou des personnels techniques, gestionnaires de sites.

Voyages d'études

Ces exercices interdisciplinaires sont l’occasion de croiser in situ les regards de diverses disciplines sur un même territoire. Ils permettent de faire le lien entre les notions fondamentales acquises en cours et d’aborder la complexité des territoires, plus particulièrement les interactions entre sociétés et milieux.

International

La mobilité internationale des élèves s’articule autour des stages et des formations académiques. Cette mobilité étudiante est soutenue par le programme ERASMUS + en Europe, mais également par des bourses de la Région Centre Val de Loire et du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’école de la nature et du paysage est membre du réseau ECLAS (European Council of Landscape Architecture Schools) et participe aux ateliers et activités organisés par le réseau LE:NOTRE (Landscape Education : New Opportunities for Teaching and Research in Europe). Son programme de formation a fait l’objet d’une habilitation par l’IFLA Europe (International Federation of Landscape Architects).

Débouchés

En maîtrise d’oeuvre, les paysagistes ont principalement des fonctions de conception au sein d’agences de paysage ou d’équipes pluridisciplinaires composées d’architectes, d’ingénieurs, d’urbanistes, de paysagistes ou de spécialités scientifiques plus pointues. En maîtrise d’ouvrage, les paysagistes peuvent intégrer la fonction publique d’Etat ou territoriale sur des postes de conception, de planification ou d’aménagement, avec des fonctions d’encadrement. Les paysagistes peuvent accompagner les maîtrises d’ouvrage et les processus de concertation, agir dans la programmation urbaine ou territoriale. Ils ont accès à la recherche et peuvent donner des enseignements dans les écoles d’architecture, de paysage et dans les universités.